Que Tu Essaye

Tags: How To Make A Restaurant Business PlanAerospace Engineer Research PaperEssay For A College ApplicationQuoting Definitions In EssayResearch Dissertation ExamplesSynthesising DrumsLatex Abstract ThesisViolence Video S EssayEasy Topics Write Argument EssayWrite Analytical Response Essay

De toute façon, quand je me suis levée et me suis adressée à la cour d’une voix claire et affirmée en français, tout le monde a compris que je savais comment dire « arrête », « non », et « aidez-moi » et que je l’ai fait quand vous m’avez jetée contre le mur.Vous avez essayé d’abuser de moi, d’ébranler ma sexualité, de m’enfermer dans cette salle, comme un animal, mais vous ne rabaisserez pas mon intelligence, mon intégrité, ou ma volonté de me lever contre vous dans une langue qui n’est pas la mienne, en face de trois juges dans un pays qui n’est pas le mien, de me lever contre vos mensonges ridicules sur ce qui ne s’est pas produit.Vous avez dit que ce que vous avez fait a duré quelques minutes, pas que vous m’avez enfermée dans une pièce pendant vingt minutes au cours desquelles vous avez tenté de m’enlever mes vêtements, m’avez projetée sur un évier, avez essayé de me violer.Je me suis levée pour toutes les femmes qui voient leur sexualité pointée du doigt alors qu’elles passent près d’un groupe d’hommes.Je me suis levée pour toutes les femmes qui se souviennent de la première fois que leur corps d’enfant n’a plus laissé insensible des hommes plus âgés.Je me suis levée pour toutes les femmes qui connaissent la sensation indescriptible mais pourtant si évidente d’être sous l’emprise d’un regard lourd et cireux qu’elles n’ont pas désiré, leur glaçant le sang.Je me suis levée pour toutes les femmes qui sont traitées de « pute », de « salope », de « garce », quand elles repoussent les avances d’un homme.Je vous écris cette lettre tout en sachant que vous ne la lirez jamais, parce que vous allez passer une durée significative de votre vie en prison, comme vous l’avez déjà fait ces dix derniers mois.Je dois vous écrire néanmoins, pour que des hommes comme vous, ou des femmes comme moi puissent ressentir ce que j’ai vécu, mais aussi et surtout pour m’en libérer.Alors que je me débattais, criais et pleurais, vous m’avez maintenue, forcée, et avez blessé des parties de mon corps auxquelles, en aucune façon, je ne vous aurais permis de toucher; la seule chose qui vous a empêché de terminer ce que vous vouliez faire, c’était ce qui vous a conduit à m’agresser sexuellement: ma sexualité.Quelle idée, le fait que ce qui repousse les hommes — alors que cela symbolise et incarne la fertilité et la sexualité féminine — soit ce qui m’a sauvée.

SHOW COMMENTS

Comments Que Tu Essaye

The Latest from moskvalogistik.ru ©